La veille en entreprise : pourquoi est-elle indispensable et comment la pratiquer ?

by SergentWeb on 11 septembre 2018 modifié le 9 mai 2022 , No comments

Il existe différents types de veille, répondant à des objectifs variables : la veille technologique pour identifier les dernières nouveautés, la veille commerciale pour mieux cerner sa clientèle et les tendances de consommation, la veille juridique dans l’optique de connaître les nouvelles règles et de les respecter, ou encore la veille concurrentielle, permettant de voir ce qui se passe chez vos principaux adversaires, pour éventuellement vous en inspirer ou prendre un avantage concurrentiel. Mais pourquoi est-il essentiel, en entreprise, de « veiller » ? Avec quels outils peut-on procéder pour le faire de manière efficace ? Explications.

La veille, qu’est-ce que c’est ?

La notion de veille inonde toutes les sphères professionnelles : il s’agit d’un travail incontournable pour améliorer son approche, affiner son discours commercial, se démarquer des autres et exercer dans les règles de l’art.

Concrètement, quand on fait de la veille, on recueille des informations pertinentes pour l’entreprise. Pour cela, il faut mobiliser tous les canaux, tout en automatisant un maximum de processus. En effet, une bonne veille ne doit pas prendre trop de temps : dans le meilleur des cas, l’information vient à vous alors même que vous n’avez pas réalisé une seule recherche (flux, alertes e-mail, etc.).

Par la suite, il ne suffit pas de trouver ou de recevoir une grande quantité de données. La personne chargée de la veille trie les renseignements, ne conserve que ceux qui sont importants pour l’entreprise et répondent aux objectifs initiaux. Elle fait le nécessaire pour les synthétiser et les rendre rapidement intelligibles. Enfin, toutes les informations collectées sont redistribuées selon une méthode bien ficelée : une actualité juridique sera retransmise vers le service impliqué, une nouveauté concernant le digital va être communiquée au département marketing, etc.

La veille, un enjeu stratégique et essentiel en entreprise

Certaines structures continuent de placer leur veille au second plan : elles s’en préoccupent dès lors qu’elles ont un peu de temps à y consacrer, mais la laissent facilement de côté quand elles ont des projets plus « urgents » à finaliser. Pourtant, si elle n’est pas régulière et suivie, cette veille devient inutile : il faut la pratiquer de façon extrêmement assidue, car il est important de ne laisser aucun détail, de celui qui semble le plus insignifiant au plus évident !

À l’heure actuelle, alors que beaucoup de marques subissent de plein fouet la concurrence de leurs adversaires sur le marché, la modification des attentes côté consommateurs ou encore le bouleversement des comportements sur Internet, toute entreprise doit connaître parfaitement son environnement et le maîtriser. La veille se présente comme une alternative incontournable dans l’optique de conserver une certaine force de vente, d’optimiser la qualité des services et produits et de fidéliser toujours plus sa clientèle.

Par exemple, la veille concurrentielle demeure indispensable pour se placer face aux autres acteurs du milieu, voir leurs innovations, mettre le doigt sur vos points forts (pour mieux les travailler) et vos points faibles (afin de lutter contre) par rapport à ces autres marques. En parallèle, la veille d’opinion, via des sondages ou des enquêtes, reste essentielle pour adapter ses prestations aux besoins des consommateurs. Une veille technologique, enfin, évite de perdre le fil face aux nouveautés qui viennent constamment modifier le marché. Elle sert également à identifier les outils susceptibles de vous propulser dans le cadre de votre activité.

Comment mener sa propre veille ?

Avant de commencer une veille, vous devez toujours connaître les objectifs de ce projet : cherchez-vous à séduire davantage de clients ? À vous démarquer de la concurrence ? À développer de nouveaux procédés en entreprise pour gagner en rentabilité ? Selon vos buts, le type de veille à mener ne sera pas le même, mais ils peuvent généralement se recouper.

En matière de veille d’opinion, il existe des outils vous permettant de bien surveiller votre e-réputation, comme mention.com. Ce service payant a si bien saisi l’importance de la veille concurrentielle qu’il a basé son business model dessus. Concrètement, il vous permet de centraliser vos efforts de veille et de présence en ligne en un seul endroit. Il peut vous faire des rapports détaillés sur l’image globale que les internautes ont de votre entreprise ou de celles de vos concurrents, des principales innovations et attentes du public dans votre secteur, ou encore vous suggérer les posts les plus susceptibles d’y répondre sur vos réseaux sociaux. Ce genre d’investissement se révèle particulièrement rentable si vous attachez beaucoup d’importance à la communication sur les réseaux sociaux.

Très efficace, ce service en ligne n’est pas le seul du genre : Il existe des plateformes comme Netvibes, qui vous permettent de générer des flux d’informations organisés, en sélectionnant les mots-clés qui reflètent au mieux vos centres d’intérêt. De cette façon, dès que des publications dans votre thématique sont mises en ligne quelque part sur Internet (vous pouvez également filtrer les sources qui vous intéressent), vous êtes averti et vous y accédez simplement. D’autres outils comme Scoop-it ou Feedly vous aident à mener une veille efficace et moins chronophage, en vous envoyant les informations les plus pertinentes en fonction de votre paramétrage.

Il n’est cependant pas forcément nécessaire d’avoir recours à des services payants. Selon l’importance que vous apportez à la veille et les ressources que vous êtes prêts à y investir, un ou plusieurs de vos salariés peuvent y consacrer une partie de leur temps de travail. Des outils simples comme les alertes Google, qui vous permettent de scanner ce moteur de recherche à la recherche des types de contenus qui vous intéressent (photos, vidéos, articles, produits), sur les thèmes que vous avez définis. Ensuite, selon la fréquence que vous avez choisie (chaque jour, semaine, ou mois), vous recevrez un mail vous présentant un récapitulatif du type précis de contenu qui vous intéresse. Google, mais aussi d’autres moteurs de recherche, proposent d’autres outils, comme Analytics par exemple, permettant de rester alerte en permanence sur les parties d’Internet qui vous concernent. Former un employé ou en recruter un déjà compétent sur la question peut donc se révéler efficace et rentable pour effectuer vos différentes veilles.

Si vous mettez en place une méthode de veille précise et assidue en entreprise, vous en tirerez pleinement profit. Cela peut demander un minimum d’investissement (solliciter des employés sur leur temps de travail, financer un ou deux abonnement(s) sur des plateformes dédiées), mais générera aussi un ROI intéressant. En effet, plus l’entreprise connaît son environnement, plus ses pratiques et son discours s’y adaptent, ce qui augmente logiquement la marge de progression !

Découvrez également 6 infos SEO pour votre veille et votre référencement en 2018.

RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES !