Comment choisir son nom de domaine ?

by SergentWeb on 23 décembre 2015 modifié le 28 juillet 2022 , 1 comment

Le nom de domaine (NDD) est un « masque » appliqué à une adresse IP constituée d’une suite de chiffres. La correspondance entre les deux étant assurée par le DNS (Système de Noms de Domaine). Stratégique et totalement unique, le NDD est composé d’un nom (entreprise, marque, nom de famille, etc.) et d’une extension qu’il convient de choisir avec soin.

Déterminer un bon nom de domaine

Si le nom de domaine peut enregistrer jusqu’à 69 caractères, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un outil de communication. En optant pour une formulation courte, vous limitez les risques de fautes de frappe. Dans le même ordre d’idée, s’il accepte différents types de caractères, le choix de remplacer un chiffre par un mot – comme « de » par « 2 » – peut prêter à confusion et engendrer une perte de trafic.

Ensuite, au niveau du sens des mots choisis, il est préférable d’opter, soit pour des termes descriptifs, à la fois compréhensibles et significatifs, soit pour le nom de l’entreprise. De plus, si votre activité peut rayonner au-delà des frontières françaises, il est impératif de prendre en considération le choix des mots retenus dans les différentes langues.

Choisir l’extension de domaine appropriée

Avec l’extension du nom de domaine, vous qualifiez votre site Internet et renforcez votre crédibilité : en choisissant un suffixe géographique (.fr, .it, .us, etc.), vous déterminez son rayonnement de manière plus précise qu’un « .com ». Avec les nouvelles extensions de l’ICANN, introduite à la fin de l’année 2013, vous pouvez localiser votre activité de manière encore plus précise, avec des « .paris » « .aquitaine », ou des « .bzh ».

Il est également possible de choisir des extensions sectorielles « .hotel » « .radio » ou encore « .music » « .banque ».

Le Nom de domaine, côté référencement

Au-delà des critères d’intelligibilité et de crédibilité, le NDD doit, idéalement, répondre aux exigences SEO, pour faciliter sa découverte par les internautes, sur les moteurs de recherche. D’une manière générale, il est d’usage de privilégier la stratégie de marque à celle des mots clés, trop limitant.

  • Les tirets : la séparation des termes par les tirets permet à Google de comprendre les différents mots-clés du nom de domaine. Cependant, comme il existe des risques de perdition, il est recommandé d’acheter également le nom de domaine sans tiret, pour rediriger votre audience.
  • Les nouvelles extensions de l’ICANN : encore peu exploitées, leur impact sur le SEO reste encore difficile à appréhender. Cependant, il est très certainement identique à celui d’un mot clé présent dans le « label » du nom de domaine. Par conséquent, « spectacles.aquitaine » génèrerait des résultats proches de « spectacles-aquitaine.com »

En conclusion, le nom de domaine est souvent communiqué à l’oral, le « label » doit donc impérativement rester intelligible et facile à prononcer. Si son extension doit supposer une certaine assise nationale (.fr par exemple), elle peut se décliner sur d’autres suffixes, en procédant à des redirections, pour éviter les déperditions et ajouter du poids au référencement.

Pour en savoir plus sur la réservation d’un nom de domaine cliquez ici.

Related Posts

Take a also a look at these posts
RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES !