Analyser ses concurrents sur Internet : méthodologie et outils

by SergentWeb on 6 octobre 2016 modifié le 10 août 2022 , No comments

Afin de se positionner de la meilleure façon possible par rapport aux autres acteurs du milieu, il est indispensable, pour toute entreprise, de mener une veille concurrentielle sur Internet. Toutefois, ce travail particulièrement important doit être réalisé de façon méthodique pour permettre d’obtenir des résultats. Voici quelques conseils susceptibles de vous aider dans cette démarche.

Comment réaliser une veille concurrentielle ?

Dans un premier temps, tout projet de veille concurrentielle doit être structuré afin de donner des résultats. Avant même de commencer le travail, il faut donc connaître les paramètres à analyser. D’une façon générale, on estime que plusieurs critères sont utiles à prendre en compte dans une veille concurrentielle :

  • L’aspect général du site (ergonomie), le design, les codes graphiques utilisés,

  • Les fonctionnalités à disposition des internautes ainsi que leur efficacité,

  • Les éventuelles opérations de marketing en cours ou déjà terminées,

  • Les méthodes de fidélisation utilisées.

À la fin du travail de veille, l’idéal est de générer des documents structurés et précis permettant de comprendre rapidement les points forts et points faibles de chacun des concurrents. Ces connaissances vous serviront à vous développer, en tenant compte des autres entreprises situées dans le même milieu que vous.

Quels sont les outils à utiliser pour une veille concurrentielle ?

Il existe de nombreux outils – gratuits et simples d’utilisation – permettant d’analyser rapidement certains aspects de vos sites concurrents. Avec « Seonity », vous pouvez déterminer la stratégie SEO d’un site, afin de vous en inspirer si elle est efficace. Dans le même esprit, « Rezoactif » s’occupe d’identifier les balises ou le sitemap.

Pour connaître des informations liées aux outils techniques utilisés par un concurrent – à l’image de son système de publicité ou de son serveur, utilisez « Built With ». Par la suite, afin de connaître les mots-clés les plus utilisés, « SEMrush » est le programme le plus connu, même s’il en existe d’autres. Avec « Majestic SEO », vous pouvez connaître les backlinks liés au site en question, ainsi que les ancres usitées. Enfin, il est même envisageable de réaliser une analyse de la vitesse de chargement de la page, un élément prouvant que la veille concurrentielle peut se révéler très précise.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES !